Objectifs et structure

LES OBJECTIFS DE L’ASSOCIATION :

Inter-Actions asbl, fondée en 1979, s’est fixé pour objectif d’améliorer les conditions de vie des personnes socialement défavorisées.

Inter-Actions :

  • est active dans le domaine du travail communautaire, du travail des enfants et des jeunes dans plusieurs communes du Grand-Duché et dans de nombreux quartiers de la capitale
  • propose des mesures de réinsertion sur le premier marché de l’emploi
  • vient en aide aux demandeurs d’emploi grâce à son service socio-pédagogique
  • a fondé le premier service d’information et de conseil en matière de surendettement à Luxembourg en 1991

Le travail d’Inter-Actions constitue une contribution sociopolitique tendant vers une société pour l’égalité des chances. Cette conception se traduit aussi bien par le travail social orienté sur la communauté, le travail avec les enfants et les jeunes des quartiers défavorisés, que par les mesures de réinsertion intégrées pour les demandeurs d’emploi. Le logement, le travail, la formation et la formation continue sont des fonctions fondamentales de l’existence. Elles interagissent et constituent une condition nécessaire à l’intégration sociale. Pour parer à l’exclusion de couches de la population, Inter-Actions mise sur la participation active de tous les groupes dans les processus sociaux.

Aider les gens à s’aider“ était l’adage innovateur des fondateurs d’Inter-Actions. Ils ont ainsi placé le concept de l’„empowerment“ au cœur de leur travail. Les personnes concernées doivent elles-mêmes devenir actives, reconnaître leur propre situation et la changer en mobilisant leurs ressources.

La rapidité des changements techniques, économiques et sociaux exige une forte dose de flexibilité et d’adaptation de la part de ces personnes. Toutefois, un nombre sans

cesse croissant des intéressés n’est pas en mesure de supporter cette pression. Ils se retrouvent en marge de la société. C’est ici qu’intervient le travail d’Inter-Actions. Son objectif est d’intégrer ces personnes à la vie professionnelle et sociale.

 

LA STRUCTURE DE L’ASSOCIATION :

L’association est régie par la loi de 1928 et par ses statuts.

Elle est administrée  par un conseil composé de 11 membres qui se réunit régulièrement une fois par mois.  L’organisation et le suivi des opérations concrètes sont assurés par une direction, en s’appuyant sur l’organigramme en vigueur.

20170106ConsAdmRetrDSCN8226

Les membres du conseil d’administration : (de g. à d. 1ère ligne) Ria Sagrillo, Gaby Damjanovic, Letty Reichling, (2 l.) Roger Faber, Florbella Ferraria, Miguel Alves, Edvard Skrijelj (inv.), Simone Wies, André Reuter, Anibal Nogueira. (manquent sur la photo Aline Hartz, Sandra Martins).


LE TRAVAIL D’INTER-ACTIONS COMPREND LES THÈMES SUIVANTS:

  • travail communautaire
  • travail des enfants et des jeunes
  • marché de l’emploi
  • conseil socio-pédagogique
  • service d’information et de conseil en matière de surendettement

Travail social dans les communes et les quartiers

Le travail avec les enfants et les jeunes et le travail communautaire sont établis dans les communes locales, principalement dans le milieu urbain. L’objectif visé consiste à venir en aide aux personnes socialement défavorisées y habitant. Ceci comprend la garde d’enfants, l’aide pour les devoirs et les repas scolaires ainsi que le contact et le travail avec la famille.  Des synergies entre services permettent un meilleurs suivi des clients à long terme.

Luxembourg :

  • Grund :
    • Le travail communautaire (1977)
    • Le Haus vun de Kanner (1979)
    • La maison des jeunes Annexe Grund (1984)
  • Gare-Bonnevoie :
    • Le travail communautaire Ensemble Gare-Bonnevoie (1984)
    • Le foyer de jour Pinocchio (1984)
    • La maison des jeunes Gare (1989)
    • La maison des jeunes Studio Bonnevoie (2011)
  • Gasperich :
    • Maison des jeunes Gasperich (2003)
  • Paffendall :
    • La maison des jeunes Pafendall (1993)
  • Neudorf :
    • Le foyer de jour Laladudo (1990)
    • La maison des jeunes in Move Neudorf (1993)
  • Clausen :
    • La maison des jeunes River Clausen (1989)
  • Limpertsberg:
    • La maison relais Babbeltiermchen (collaboration Uni) (2009)
  • Gare, Bonnevoie et Gasperich
    • Le Streetwork (2003)
    • Le Streetsport-Streetart (2004)
    • Eng Chance Geint Gewalt (2011)
    • La coordination de terrain « Wanteraktioun » (2013)
  • Dudelange
    • La Zone d’assainissement (1996)
    • La maison relais Diddelfamill (1998)
    • Le travail communautaire Ensemble Italie-Schmelz (2009)
  • Esch
    • Foyer de jour Escher Kannervilla (2000)
    • Travail communautaire Ensemble Al Esch–Brill–Grenz (2016)
  • Mersch
    • Foyer de jour Butzenhaus (2004)
    • Crèche Klengt-Butzenhaus (2004)
    • Maison relais Krounebierg (2004)
    • Maison relais Nic Welter (2011)
  • Sandweiler
    • La maison des jeunes Sandweiler (2009)
  • Leudelange
    • La maison des jeunes Leudelange (2010)

Travail social dépassant le cadre local

Les projets sociaux, plus thématiques ont une envergure nationale. L’objectif principal est l’accès des populations en difficulté aux besoins fondamentaux comme le travail, le logement, l’alimentation, l’éducation, etc.

L’insertion professionnelle des jeunes chômeurs est prioritaire. Pour cela, Inter-Actions a créé deux entreprises :

  • Polygone s.à r.l. (1981), qui propose ses services dans les secteurs de la démolition immobilière, du nettoyage et du  déblayage de chantiers, de l’entretien des espaces verts, des toilettes mobiles et des conteneurs. L’entreprise est une entreprise privée, mais elle a une finalité sociale. Elle doit permettre le retour des jeunes chômeurs sur le marché du travail par le biais de contrats à durée déterminée. Polygone emploie environ une centaine de personnes, dont la moitié est des emplois à finalité sociale.
  • Ecotec s.à r.l. (1994), entreprise qui gère les déchets industriels, crée en vue de la réinsertion de jeunes chômeurs.

Lié directement à l’association, l’atelier Schläifmillen – initiation au travail (1986), prépare des jeunes aux activités dans le secteur du bâtiment et de l’informatique.

Les jeunes bénéficient d’un suivi social pris en charge par le Service ACT! – Accompagnement et coaching  pour le travail (ancien CSP) (1986). La combinaison d’un poste de travail régulier avec un suivi social est garant de la réussite de l’insertion professionnelle.

Le service d’information et de conseil en matière de surendettement (1991) est un volet supplémentaire qui permet aux personnes ayant des difficultés avec leurs dettes de se faire appuyer.

Le foyer Obenthalt (2012) permet à des personnes ou familles en situations de détresse de recourir à un hébergement, le temps de leur aider à stabiliser leur situation.

Au niveau coaching et formation continue nous offrons en externe plusieurs modules dans le domaine de la prévention contre l’agressivité « Eng Chance Geint Gewalt » (2011) et l’Assurance qualité dans l’éducation non-formelle (2016).

Aujourd’hui, Inter-Actions asbl compte plus de 22 institutions regroupant quelque 250 employés.


PARTENAIRES

Les projets sont soutenus par des dons  privés, les Ministères de l’Education, de la Famille, de la Santé, du Travail, par l’Union Européenne, les Communes de Luxembourg, Dudelange, Mersch, Sandweiler, Leudelange et Esch.

Dernières news de Objectifs et structure